Quand l'amour court

(c’est sur le blog D’une histoire  l’autre ) Quand l’amour court de Thierry Lenain, illustr par Barroux ditions Les 400 coups - Collection  Carr Blanc  Je m’appelle Paola. Autrefois, je croyais que les histoires d’amour duraient toute la vie. Ainsi dbute le texte poignant de Thierry Lenain. Regard touchant d’une enfant sur la sparation de ses parents et sur l’amour tout court!Kalidoscope d’motions fortes, d’adaptations multiples, de colre, d’incomprhension face  cette preuve subi par de nombreux enfants, bien malgr eux. Le livre se dcoupe en tranche de vie (sparation, deux maisons, msentente des parents, une dame au cou de papa, un monsieur au bras de maman…). Autant de passages emprunts par les enfants pour trouver leur place dans cette nouvelle vie. Autant de sasses pour laisser le pass et faire fleurir le prsent.Thierry Lenain a su trouver les mots pour dire sans mdire. En plaant l’amour au del du temps, il fait un pied de nez  la mythique phrase  ils se marirent et vcurent heureux de longues annes . L’auteur inscrit l’amour dans le rel ouvrant la porte  de multiples faons d’aimer. Message  diffuser auprs des enfants pour qu’ils ne soient pas trop pris de court quand l’amour de leurs parents n’est pas tout  fait un conte de fe!

(c’est sur le blog D’une histoire à l’autre ) Quand l’amour court de Thierry Lenain, illustré par Barroux Éditions Les 400 coups - Collection « Carré Blanc »

« Je m’appelle Paola. Autrefois, je croyais que les histoires d’amour duraient toute la vie. »
Ainsi débute le texte poignant de Thierry Lenain. Regard touchant d’une enfant sur la séparation de ses parents et sur l’amour tout court!
Kaléidoscope d’émotions fortes, d’adaptations multiples, de colère, d’incompréhension face à cette épreuve subi par de nombreux enfants, bien malgré eux. Le livre se découpe en tranche de vie (séparation, deux maisons, mésentente des parents, une dame au cou de papa, un monsieur au bras de maman…). Autant de passages empruntés par les enfants pour trouver leur place dans cette nouvelle vie. Autant de sasses pour laisser le passé et faire fleurir le présent.
Thierry Lenain a su trouver les mots pour dire sans médire. En plaçant l’amour au delà du temps, il fait un pied de nez à la mythique phrase « ils se marièrent et vécurent heureux de longues années ». L’auteur inscrit l’amour dans le réel ouvrant la porte à de multiples façons d’aimer. Message à diffuser auprès des enfants pour qu’ils ne soient pas trop pris de court quand l’amour de leurs parents n’est pas tout à fait un conte de fée!
Une histoire damour longue, ou courte. Paola prfre les longues, mais celle de ses parents tait courte. Aprs stre longuement disput, ils se sparent. Paola essaie de sexpliquer comment ragir : couper lhistoire, tre juste de passage, ne pas accepter quils en aiment dautres continuer daimer les rosesCest un conte pour petits et grands, qui traite de la sparation vue  travers les yeux dune petite fille. Cest une trs bonne ide de construire des histoires pour les petits qui parlent de ce sujet frquent dans plusieurs familles. Quoique quelques passages soient un peu difficiles  lire  des enfants, les parents peuvent y aller de diffrents niveaux de lecture selon lge et la sensibilit des petits. Lauteur fait preuve dune belle sensibilit en se mettant dans la peau de lenfant qui se sent confus face  la situation et qui accepte peu  peu sa nouvelle vie, et en offrant une criture remplie dimages pour aider  la comprhension. Deux lments visuels ont attir mon attention : les diffrentes grosseurs dcriture et les couleurs qui refltent les sentiments de la narratrice au fil des pages. Info Culture, au Qubec. La sortie en France, c’est pour le 6 septembre….
«Une histoire d’amour longue, ou courte. Paola préfère les longues, mais celle de ses parents était courte. Après s’être longuement disputé, ils se séparent. Paola essaie de s’expliquer comment réagir : couper l’histoire, être juste de passage, ne pas accepter qu’ils en aiment d’autres… continuer d’aimer les roses…
C’est un conte pour petits et grands, qui traite de la séparation vue à travers les yeux d’une petite fille. C’est une très bonne idée de construire des histoires pour les petits qui parlent de ce sujet fréquent dans plusieurs familles. Quoique quelques passages soient un peu difficiles à lire à des enfants, les parents peuvent y aller de différents niveaux de lecture selon l’âge et la sensibilité des petits. L’auteur fait preuve d’une belle sensibilité en se mettant dans la peau de l’enfant qui se sent confus face à la situation et qui accepte peu à peu sa nouvelle vie, et en offrant une écriture remplie d’images pour aider à la compréhension. Deux éléments visuels ont attiré mon attention : les différentes grosseurs d’écriture et les couleurs qui reflètent les sentiments de la narratrice au fil des pages.» Info Culture, au Québec. La sortie en France, c’est pour le 6 septembre….
Arriv tout droit de l’imprimeur dans les mains du directeur de collection Yves Nadon : QUAND L’AMOUR COURT, illustr par BARROUX, et que vous pouvez toujours dcouvrir en ligne avant de l’acheter : http://bit.ly/JtZVhM
Arrivé tout droit de l’imprimeur dans les mains du directeur de collection Yves Nadon : QUAND L’AMOUR COURT, illustré par BARROUX, et que vous pouvez toujours découvrir en ligne avant de l’acheter : http://bit.ly/JtZVhM
Mes deux derniers livres voquent la question de l’amour qui finit… L’un pour se demander ce que l’on en fait aprs, de cet amour comme un bouquet de fleurs sches.. L’autre pour dire que, parfois, l’amour ne s’est pas vraiment arrt, juste tromp….
Mes deux derniers livres évoquent la question de l’amour qui finit… L’un pour se demander ce que l’on en fait après, de cet amour comme un bouquet de fleurs séchées.. L’autre pour dire que, parfois, l’amour ne s’est pas vraiment arrêté, juste trompé….
C’tait la main G de Barroux, l’illustrateur de QUAND L’AMOUR COURT, pour Guilherme
C’était la main G de Barroux, l’illustrateur de QUAND L’AMOUR COURT, pour Guilherme
De L’AMOUR HÉRISSSON à QUAND L’AMOUR COURT (10 photos)
Le texte de QUAND L’AMOUR COURT, illustré par BARROUX, l’a été précédemment par Nathalie Novi (sous le titre L’Amour Hérisson, éd. Nathan , 1996) et par Françoise Malaval, dans une édition limitée à 500 ex, également sous le titre L’Amour Hérisson aux Editions Massala , 2006).
Lors d’une lecture du texte par Jean-Louis Cousseau organisée par le Salon du Livre de Limoges, Olivier Balez l’avait également illustré, en direct et sous les yeux du public. Voici ses images.
Il ne faut pas jeter les roses fanes. Non, a n’a rien  voir avec les prsidentielles. C’est la dernire phrase de QUAND L’AMOUR COURT, illustr par BARROUX, et qui sort cette semaine aux ditions Les 400 coups. Pour que vous puissiez dcouvrir cet album (et courir le commander chez votre libraire) je le mets en ligne ici quelque jours :http://bit.ly/JtZVhM
«Il ne faut pas jeter les roses fanées.»
Non, ça n’a rien à voir avec les présidentielles…. C’est la dernière phrase de QUAND L’AMOUR COURT, illustré par BARROUX, et qui sort cette semaine aux éditions Les 400 coups. Pour que vous puissiez découvrir cet album (et courir le commander chez votre libraire) je le mets en ligne ici  :
http://bit.ly/JtZVhM