Première critique de Et si tout ça n'était qu'un rêve ?

Radhija est une petite fille pleine de questions. Celle qui la taraude le plus est celle de son existence : « Et si j'étais le rêve de quelqu'un, de quelqu'un qui rêve? » se demande-t-elle. Tour à tour, elle va demander à sa mère, puis à son père, au chat, au policier, et même à Dieu s'ils connaissent le sens de sa vie. Est-ce qu'elle décide de sa propre vie, mène-t-elle sa propre existence ou celui qui la rêve décide-t-il pour elle? Dans quelle mesure peut-elle désobéir à celui qui la rêve? ... Toutes ces questions turlupinent l'esprit de cette petite fille et elle a beau les poser à tout son entourage, personne ne sait lui apporter de réponse. C'est un ouvrage extrêmement touchant qui nous est proposé de découvrir. Tout en posant la question, somme toute philosophique, de ce que représentent nos existences humaines, l'auteur fait réfléchir sur la possibilité d'une force qui nous serait supérieure et qui nous dirigerait. Il pousse à s'interroger sur notre degré de liberté, sur notre destin sans apporter de réponse définitive. Ce livre me paraît être un bon support pour permettre à un enfant, d'exprimer ses doutes, ses interrogations, ou tout simplement de réfléchir, soit sur la question de fonds de l'ouvrage, soit sur les illustrations, dont la bizarrerie se prête aux questionnements. Il traite intelligemment d'une question universelle, celle du sens de la vie.

Villoteau, sur Babelio
http://www.babelio.com/livres/Lenain-Et-si-tout-ca-netait-quun-reve-/413087

màj. Erreur ! La critique ci-dessus n'est pas celle de Villoteau, comme expliqué dans les commentaires de ce post, mais celle du site Ricochet lors de la première édition. La critique de Villoteau, elle est maintenant en ligne ici : http://www.babelio.com/livres/Lenain-Et-si-tout-ca-netait-quun-reve-/413087