Copé le trouve trop, les bébés pigeons pas assez



Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi?

(Texte : Thierry Lenain; Illustrations : Delphine Durand)

Éditions Nathan, Paris (32 pages)

«Au premier abord, ce livre peut paraitre (très) sympathique : le personnage focal, Max, se demande si Zazie, une nouvelle élève dans la classe, est un « Avec-zizi » ou une « Sans-zizi ». En effet, Zazie n’agit pas comme les autres « Sans-zizi » : elle grimpe aux arbres, se chamaille, dessine des mammouths et joue au soccer. Mais le paradis de la non-conformité s’arrête là : malheureusement, l’album se termine sur une note hyper-conformiste, avec une morale sur l’importance des organes génitaux pour classifier les individus. En fait, le livre n’est pas à propos de la non-conformité de genre, comme il l’apparaît au premier abord, mais à propos de l’effondrement de la vision phallocratique de l’univers qu’avait Max au début du livre (ce qui est un pas en avant, assurément…) ; en guise de morale, Max comprend qu’il existe les « Avec-zizi » et les « Avec-Zézette » (un slang français pour parler de la vulve, je suppose, en opposition avec le caractère phallocentriste du terme « Sans-zizi »). Dommage, vraiment, car autrement, le livre aurait été puissant.