De «L'encyclopédie de la vie sexuelle» publié par Hachette à «C'est ta vie!» publié par Oskar


Un jour de 1974, je garai mon vélo devant la Maison de la Presse de Trosly-Breuil (Oise),  j'entrai et d'une voix qui se voulait assurée mais tu parles, je demandai : «Je voudrais ce livre-là, celui en vitrine...» Ce livre-là, c'était L'Encyclopédie de la Vie sexuelle 14/16 ans publié par Hachette. 38 ans plus tard, j'envoyais mon projet de C'est ta vie! à Bertil et Françoise Hessel, les éditeurs d'Oskar. Leur réponse, en moins de 24 heures : «D'accord, oui, bien-sûr !» Ce que je ne savais pas, c'était que, 40 ans plus tôt, Bertil avait été un des éditeurs de L'Encyclopédie de la Vie sexuelle et que Françoise a été photographiée pour un des volumes (mais on ne vous dira pas lequel ni à quelle page ! :-)
Ci-dessous un texte écrit par Bertil Hessel à propos de C'est Ta Vie!

Oskar publie aujourd’hui C’est ta vie !, et j’en suis fier. Comme j’étais fier quand, commençant il y a plus de trente ans ma vie d’éditeur chez Hachette, je me suis intégré avec enthousiasme dans le grand projet qu’a été l’Encyclopédie de la Vie Sexuelle.  Je travaillais alors dans un grand groupe, je suis aujourd’hui éditeur indépendant.

Lors du travail sur l’encyclopédie d’Hachette, nous étions soutenus par une armada de salariés, éditeurs, correcteurs, illustrateurs, maquettistes, fabricants, marketeurs, chefs d’équipes commerciales, contrôleurs de gestion, auditeurs, consultants en management, tous d’une grand compétence. Les moyens financiers étaient, par définition, à la hauteur du projet. Et le résultat a été formidable: cette encyclopédie a marqué une génération. Elle a représenté une véritable révolution dans le documentaire jeunesse sur la vie sexuelle. Mais la période historique était exceptionnelle: nous vivions encore dans les années post 68, les lycéens manifestaient toujours massivement dans les rues, et la nécessité éducative et idéologique d’aller de l’avant par rapport à son temps faisait encore l’objet d’un large consensus. Un grand groupe d’édition pouvait donc se permettre de publier un ouvrage qui était à la fois consensuel (et donc peu risqué d’un point de vue commercial et financier) et en légère avance sur son temps.

Mais dans les années 90, une nouvelle dynamique sociale et idéologique, bien différente de celle ouverte par 68, s’est installée. Et la politique des grands groupes a naturellement suivi le mouvement. Le risque d’échec financier dû à une trop grande «différence» avec le consensus des nouveaux leaders d’opinion a conduit au refus de projets qui auraient autrefois été acceptés. Dans l’ambiance idéologique actuelle sur les questions de sexualité, un ouvrage comme C’est ta vie! peut diviser. En fait, il va certainement diviser, parce qu’il est ouvert et intelligent, à la pointe de l’édition documentaire sur la vie sexuelle. L’éditer était un risque. Mais le risque devait être pris. C’était typiquement un projet pour Oskar.

Bertil Hessel, juin 2013

Acheter C'est Ta Vie ! en ligne ici