Blog d'un écrivain jeunesse pour lequel l'écriture n'est pas un métier — mais un travail.

Rechercher dans ce blog


Ah que ce n’était pas ailleurs, il y a des siècles. Ah que c’était en France, il n’y a pas si longtemps...


Ah que, évidemment, sortir la réédition de "Il n'y a pas si longtemps" le jour de la mort de Johnny, c'est pas malin !! C'est la totale éclipse ! Bon alors j'ai réécrit le texte en fonction, vous n'aurez qu'à le découper et le coller sur un vieil album, et pareil pour la couverture.

«Voici ma famille. Et voici Johnny Halliday. Tu le connais comme tout le monde le connaît, sinon t'as qu'à allumer le feu - euh non la télé.

Quand Johnny Halliday est venu au monde, les femmes n’avaient pas le droit de voter. Ah que ce n’était pas ailleurs, il y a des siècles. Ah que c’était en France, il n’y a pas si longtemps...

Le dimanche, comme la plupart des femmes du village, la grand-mère de Johnny mettait son foulard pour aller à la messe. Jamais, au grand jamais, elle ne l’enlevait pour prier. Quand Johnny était enfant, les femmes devaient avoir la tête couverte dans l’église de monsieur le curé. Ah que ce n’était pas ailleurs, il y a des siècles. Ah que c’était en France, il n’y a pas si longtemps...

A dix ans déjà, Johnny avait beaucoup d'admiratrices dans son village. Mais elles ne fréquentaient pas la même école que lui. Johnny était inscrit à l’école des garçons, ses admiratrices à l’école des filles. Quand Johnny était enfant, on séparait souvent les garçons et les filles. Ah que ce n’était pas ailleurs, il y a des siècles. Ah que c’était en France, il n’y a pas si longtemps...

Quand Johnny n’avait pas appris sa leçon, ce qui arrivait souvent, le maître, d’un coup de règle, frappait le bout de ses doigts. Johnny ravalait ses larmes, parce que Johnny ne pleure pas devant les autres. Quand Johnny était petit garçon, le maître pouvait lui faire mal ainsi. Ah que ce n’était pas ailleurs, il y a des siècles. Ah que c’était en France, il n’y a pas si longtemps...

Johnny a grandi. Il est parti à Paris. Parce qu'il en avait marre : dans son village, comme dans la plupart des villages du pays, les filles étaient obligées de porter des jupes qui descendaient sous le genou, et jamais, au grand jamais, elles n’auraient osé entrer seules dans le café où il les attendait, sans être d’un frère ou d'un père accompagnée. Ah que ce n’était pas ailleurs, il y a des siècles. Ah que c’était en France, il n’y a pas si longtemps...

A Paris, Johnny a rencontré Sylvie, et en avril 1965, il se sont mariés ! Et du coup, pour travailler et avoir un compte en banque, Sylvie a dû demander l'autorisation de Johnny. Parce qu'en avril 1965, si une femme mariée voulait travailler, ou ouvrir un compte à la banque, il fallait d’abord que son mari soit d’accord. Ah que ce n’était pas ailleurs, il y a des siècles. Ah que c’était en France, il n’y a pas si longtemps...

Un petit matin, honteuse, sans rien dire, la voisine de Johnny est partie à l’hôpital dans un pays étranger. Elle était enceinte. Son mari et elle ne voulaient pas du bébé. Mais les femmes n’avaient pas le droit d’avorter. Celles qui le faisaient en cachette, chez elles, sans vrai médecin, parfois mouraient. Et la mère de Johnny lui avait raconté que lorsqu’il avait trois ans, une femme avait été décapitée pour en avoir aidé d’autres à avorter. Ah que ce n’était pas ailleurs, il y a des siècles. Ah que c’était en France, il n’y a pas si longtemps...

Quand Johnny était enfant, quand il était adolescent, quand il est devenu adulte, il y avait la peine de mort. On pouvait décider de décapiter les gens. Et si après on s’apercevait qu’on s’était trompé, c’était trop tard : leur tête était tombée dans le panier. Ah que ce n’était pas ailleurs, il y a des siècles. Ah que c’était en France, il n’y a pas si longtemps...

Bien sûr, depuis longtemps, dans cette France-là, il existe aussi des LIBERTÉS. Johnny a pu se réunir avec ses musiciens, se rouler par terre, chanter "Jésus-Christ est un hippie !"… Bien sûr, depuis que Johnny est né, bien des choses ont changé. Bien sûr, aujourd’hui, grâce à ces changements, les enfants de Johnny sont plus libres que ne l’étaient les parents de Johnny. Et même si Johnny n'est plus là, vu qu'il est mort le 6 décembre 2017, ses fans et les arrières-petits-enfants de ses fans peuvent continuer à lutter, pour changer ce qui reste à changer.

Mais qu'ils n’oublient en regardant ce pays, ou d’autres pays plus loin, ah que en France, il n’y a pas si longtemps... »

(bon, autrement la réédition sans Johnny, c'est ici :  http://thierrylenain.blogspot.fr/2017/12/en-france-il-ny-pas-si-longtemps.html )

Ah que ce n’était pas ailleurs, il y a des siècles. Ah que c’était en France, il n’y a pas si longtemps... Ah que ce n’était pas ailleurs, il y a des siècles. Ah que c’était en France, il n’y a pas si longtemps... Reviewed by Thierry Lenain on décembre 07, 2017 Rating: 5
Fourni par Blogger.