Le mystère des sucettes.... Ou si j'avais un marteau !



Vers 9-10 ans, j'ai écrit une histoire, Le Mystère des sucettes, dans ce cahier - une enquête en 9 chapitres. Là où ces pages m'attendrissent un peu aujourd'hui, c'est pour les ratures, les rajouts, la fin augmentée… Je me dis que c'est en ça qu'elles préfigurent peut-être d'autres manuscrits, 20 ans plus tard.

Et je me souviens surtout de ce chapitre 7 qui m'avait pris la tête. Il fallait à ce moment du récit casser des sucettes pour récupérer des messages pris à l'intérieur. Et pour ça, j'avais envoyé un personnage chercher un marteau. A son retour, il raconte qu'il a eu du mal à en trouver un, qu'il a cherché dans la cuisine puis est allé jusqu'au village. Et je me souviens avoir barré tout ça à la relecture en me disant : pas besoin de ces détails ! Mais tout en laissant l'emploi du marteau, comme s'il y avait besoin d'un tel outil pour casser une sucette… L'influence d'une chanson yéyé de l'époque, d'un certain Claude ? Et cette chanson, parce que si j'écrivais alors, c'était pour une Claude dont j'étais amoureux, celle du Club des Cinq ?