Blog d'un écrivain jeunesse pour lequel l'écriture n'est pas un métier — mais un travail.

Rechercher dans ce blog


Mais, à Lille, que font les parents la nuit (en dehors de celle de la Grande Braderie) ?


(...) Le ton léger de l’album, par ses illustrations, rend celui-ci fort agréable à lire lors du coucher. Il permet d’accompagner l’enfant par une lecture drôle, pleine d’imagination, apaisante et interactive, dans cette étape qui peut s’avérer angoissante pour lui. Il apporte également une aide et un support pour l’entourage familial.

En effet, en le lisant de manière interactive avec son enfant, le parent pourrait être surpris des réponses suggérées par l’enfant. Celles-ci pouvant traduire des peurs profondes, les exprimer avec ses mots et son imaginaire peuvent aider l’enfant à les évacuer et s’apaiser pour mieux dormir.

De plus, la page de couverture est bien réfléchie car elle amène le futur lecteur à explorer le livre. Enfin la continuité du livre nous laisse en suspens et désireux de connaître la fin de l’histoire.
Ce livre rappelle aux adultes, à quel point il est important de respecter l’imagination de nos enfants.

Extrait de l'article de Gus, sur Lille Lecture Jeunesse

Mais, à Lille, que font les parents la nuit (en dehors de celle de la Grande Braderie) ? Mais, à Lille, que font les parents la nuit (en dehors de celle de la Grande Braderie) ? Reviewed by Thierry Lenain on août 23, 2018 Rating: 5
Fourni par Blogger.