Blog d'un écrivain jeunesse pour lequel l'écriture n'est pas un métier — mais un travail.

Rechercher dans ce blog :

Post Scriptum 24 : Le jour où... face aux grandes questions, on écoutera les réponses des enfants.



Dans cette série, on retrouve les mêmes personnages, la même classe, la même maitresse. Un élément déclenche le débat : alors que les enfants jouent à la guerre dans la cour, Raïssa se réfugie dans un placard et ne parle plus. Guillaume, lui, semble dans la lune : son papa va se remarier avec un autre papa....

Le mérite de cette collection est de poser des problèmes de société contemporains, mais de les laisser traiter par les personnages d’élèves de la classe. La maitresse intervient peu, pour apporter un éclairage culturel (le symbole de la paix dessiné par Picasso, par exemple). Les propos des enfants, qui souvent ne manquent pas d’humour, dédramatisent les situations et/ou proposent des solutions, peut-être utopiques, mais pleines d’espoir.

Cette collection – facile d’accès, facile à lire – qui laisse une grande place aux propos d’enfants sans moralisme, et prône bien sûr l’ouverture, la solidarité et la fraternité, et permettra d’ouvrir le débat en sortant des préjugés.

Ajoutons – ce qui n’est pas pour nous déplaire – qu’elle respecte l’orthographe rectifiée, et le revendique.

Publié le 5 février 2018 sur Littérature & Jeunesse  par Michel Driol




Le jour où on a arrêté de faire la guerre
Le jour où Papa s’est remarié
Thierry Lenain Thanh Portal
Nathan 2017



Post Scriptum 24 : Le jour où... face aux grandes questions, on écoutera les réponses des enfants. Post Scriptum 24 :  Le jour où... face aux grandes questions, on écoutera les réponses des enfants. Reviewed by TiLi on juillet 25, 2021 Rating: 5
Fourni par Blogger.