Blog d'un écrivain jeunesse pour lequel l'écriture n'est pas un métier — mais un travail.

Rechercher dans ce blog


Je ne veux pas que vous m'aimiez. Je veux que vous vous aimiez, vous.



C'est une des premières doubles pages de l'album Tu existes encore — la première édition, avec des photos de Patricia Baud (qui a reçu le Prix Charles Ciccione en 2017 pour l'ensemble de son oeuvre).

Je viens de recevoir un mail de L., qui m'écrit pour me dire qu'elle a lu ce livre après deux décès auxquels elle venait d'être confrontée, celui d'une enfant et celui de son grand-père. Elle finit son mail en me disant : « Avec force, vous décrivez exactement les émotions qui nous habitent. Je vous remercie pour l'ensemble des voyages que vous nous offrez. J'espère qu'ils seront encore nombreux.»

Oui, c'est ça, exactement. Je n'écris pas pour que vous m'aimiez. J'écris parce que je veux que vous vous aimiez, vous. 

Ce texte existe maintenant
avec de magnifiques images
de Nguyễn Bác Ái,
édité chez BoD, 10€ :


Je ne veux pas que vous m'aimiez. Je veux que vous vous aimiez, vous. Je ne veux pas que vous m'aimiez. Je veux que vous vous aimiez, vous. Reviewed by Thierry Lenain on septembre 13, 2018 Rating: 5
Fourni par Blogger.