RoNéO de tHiErRy lEnAin —

Rechercher dans ce blog

Ce blog est clos. Reste des livres.

Ressources : papitili.fr / Contact : formulaire

Post Scriptum 79 — Tu me cherches en haut, je suis en bas; tu me cherches en bas, je suis en haut...

J'ai vécu un grand moment de beauté, vendredi. La classe de Steeve, école Jacques Prévert aux Herbiers, m'avait invité pour un moment très particulier. Les élèves avaient lu Un marronnier sous les étoiles, puis pensé, réfléchi, échangé à propos de cette question : qu'est-ce qu'il y a après la mort ? Ils ont ensuite écrit, un texte, des haikus, puis au final un poème. Un poème qui, avec l'aide de la mairie, a été gravé sur une plaque.

 Cette plaque, ils l'ont installée au pied d'un jeune marronnier. Un jeune marronnier qu'avec l'aide de deux jardiniers municipaux des plus coopératifs, ils ont eux-mêmes planté dans le Parc du Landreau
Chacun, moi compris, a participé aux pelletées, parfois en évoquant un disparu qui lui était cher. Puis, en ronde autour du marronnier ainsi fièrement mis en terre, les élèves ont ensemble lu le poème qu'ils avaient écrit.

Et ainsi, plus tard, leurs enfants pourront se rendre au pied de ce marronnier planté là quand eux-mêmes étaient enfants.

C'est aussi dans cette école que Sohail, Siona, Emma, Thao, et Niels, les élèves de la classe Ulis de Dorothée, ont écrit et produit ce livre qui m'a tant ému, à partir d'un poème d'un de mes enfants écrit il y a 25 ans de cela, et que je leur avais remis :


Et, quelques semaines plus tôt dans la salle de la Tour des Arts, c'est au spectacle musical des  élèves du CP et CE1 de cette école, spectacle bâti à partir de Mais que font les parents la nuit?, que j'avais pu assister :

Le monde n'est pas que moche. Cent mille millions de mercis à ces enseignants (et à Céline, à Émilie, aux deux jardiniers, à la mairie et à celles et ceux qui ont permis et aidé à cela).

Voici le poème que vous pourrez lire sur la plaque, si un jour vous vous promenez dans le Parc du Landrau aux Herbiers : 

(Pour toi)

Un rêve sous le marronnier

Allongé dans la forêt,
Je regarde les étoiles
Je vis, je rêve.

Je te vois sous le marronnier
Que j’ai planté autrefois
Quand j’étais enfant 
Comme toi.

Toi, tu ne me vois pas.
Tu me cherches en haut, je suis en bas
Tu me cherches en bas, je suis en haut.
Je suis dans ton cœur.

Ma nouvelle vie est belle,
J’ai traversé le ciel
J’ai retrouvé mon papa
Et tous les gens que j’aimais
Lorsque je vivais.

Fais ce que tu aimes,
Joue avec tes amis,
Profite, lis, écris…

Car tout cela n’est qu’un rêve,
Le rêve de la mort,
Le rêve de la vie.

Février 2022, La classe de CM2A de l’école Jacques Prévert.
Travail mené en partenariat avec Thierry Lenain, après étude du livre « Un Marronnier sous les étoiles ».

Ahmad Abubakar, Bahsief Ellana, Belhamidi Kheyra, Ben Aamar Sohail, Blais Nolan, Chabot Lucio, Chupin Louis, Dauber Kilian, Delorme Dévis, Delorme José, Ega Célia, Fièvre Noémie, Gaillard Enzo, Gandrillon Noé, Gourmaud Olann, Graciot Melody, Grandvallet Siona, Hamza Rayan, Henri Salim, Mahamat Ismaël, Mavoungou Danette, Micallef Kyle, Mounir Ilyès, Perraudeau Alyssa, Rabillard Séléna, Rafii Rayan, Regnier Virgil, Retailleau Eléonore, Sacheau Lucas, Sidi Salem Fatima, Soulard Iloé, Blanchard Emilie (AESH) et Chalon Steeve (enseignant). 




Post Scriptum 79 — Tu me cherches en haut, je suis en bas; tu me cherches en bas, je suis en haut... Post Scriptum 79 — Tu me cherches en haut, je suis en bas; tu me cherches en bas, je suis en haut... Reviewed by TiLi on mars 13, 2022 Rating: 5
Fourni par Blogger.